Introduction

Nous menons des recherches dans le champ de l’ostéopathie viscérale depuis 1985.

Les résultats de la première étude statistique basée sur des documents radiologiques et échographiques, ont montré une dynamique viscérale organisée et répétitive. Cela signifie  effectivement que les viscères abdominaux se déplacent, en conditions physiologiques, de manière spécifique et similaire sous l’influence de l’augmentation de pression abdominale générée par le mouvement diaphragmatique respiratoire.

Une autre étude statistique sur base de documents radiologiques a montré que cette dynamique viscérale peut être modifiée dans le cadre de plaintes abdominales (gastralgie, reflux…) et qu’à une plainte définie semble correspondre une modification dynamique spécifique.

Une troisième étude nous a permis d’élaborer un modèle pressif inter-viscéral : des corrélations statistiques significatives apparaissent entre certains paramètres dynamiques viscéraux et conduisent à des colonnes de pressions abdominales verticales et croisées.

Dans une démarche Evidence based  Medicine, nous avons mené une méta-analyse qualitative de la fonction diaphragmatique.  Plusieurs centaines d’études ont été compulsées et synthétisées, permettant, dans une certaine mesure, de comprendre la fonction et la dysfonction diaphragmatique,  comment et pourquoi ces colonnes de pression peuvent se développer.

Des travaux plus récents ont mis en évidence la notion de « visceral slide »  ouvrant « un espace de discussion avec le monde médical ».

Ces travaux permettent de construire et étayer l’approche globale en ostéopathie  et d’y intégrer l’ostéopathie viscérale.

Nous proposons de nouvelles normalisations viscérales basées sur la connaissance de cette dynamique physiologique et  ses dysfonctions, sur  les propriétés visco-élastiques des tissus et intégrées dans l’approche globale des colonnes de pression.

Une autre méta- analyse qualitative de la fonction et la dysfonction mécanique uro-génitale intégrée dans le modèle des colonnes de pression nous a conduit à développer un programme de normalisations uro-génitales par voie externe.

En outre, nous continuons nos recherches avec les ingénieurs de la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs-UMons BELGIQUE) pour mettre au point un système d’analyse de la dynamique viscérale par imagerie médicale.